Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Menu

4ème dimanche de carême

Accomplir sa vie : «  Celui qui fait la vérité vient à la lumière. »  (Jean 3, 21)

 « Comme le serpent fut élevé par Moïse dans le désert, il faut que le Fils de l’homme soit élevé pour que tout homme qui croit en lui ait la vie éternelle. » Double élévation de Jésus, sur la croix, puis au ciel. Et double révélation : celle de mon péché qui met l’amour à mort, celle de la miséricorde de Dieu qui meurt d’amour pour moi. Laissons le Christ poser sur nous son regard et accueillons la grâce qui se donne à nous en cette élévation.

Cette élévation, cet accomplissement, seul Dieu peut le donner. L’acte pascal dit la vérité de toute action. Reconnaissant notre faiblesse et notre péché, nous nous y associons dans la foi, nous recevons de Dieu lui-même, en Jésus Christ, l’achèvement de notre action, de notre vie, de notre histoire. Pardon conjugal, paix, vie droite… que faire pour que notre action soit sauvée, elle dont les résultats restent toujours en-deçà de nos attentes ? C’est qu’un autre l’achève en nous, le Christ actif en nous dans les sacrements et la foi.

 « Va te laver à Siloé, la piscine de l’envoyé. » Aujourd’hui, les catéchumènes sont repérés par Dieu et envoyés à la piscine baptismale. Ils entendent cet évangile pour la célébration du second scrutin pénitentiel en vue de leur baptême, et dans l’obéissance de la foi, ils reçoivent une lumière. Puissions-nous, dans la lumière de ce premier regard du Christ sur nous, entendre son appel à faire la vérité et nous convertir, acte où se livre la lumière de la vie. Dans la Réconciliation et l’Eucharistie, plongeons dans la miséricorde de Dieu.

Père Olivier Teilhard de Chardin