Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Menu

23ème dimanche du temps ordinaire

 

 

 « Il fait entendre les sourds et parler les muets ! »
(Marc 7, 37)

 C’est une bonne nouvelle en ce début d’année, alors que nous avons à prendre la parole en tant de lieux et occasions : de l’éducation de nos enfants à la consolation des affligés en passant par la participation à la recherche du bien commun dans la société civile. Comment cela peut-il se faire ? En se laissant toucher par Jésus, à l’écart de la foule.

Là, il nous met les doigts dans les oreilles. Pour que dans le silence nous écoutions sa parole et que dans sa proximité nous éprouvions notre surdité, la dureté de notre cœur. Lui seul peut nous faire vivre cela.

Là, il prend de la salive et nous touche la langue. Pour que dans la mémoire de notre pulvérulence native et l’expérience d’un mépris partagé avec lui – mystère de ce geste - notre langue s’enflamme et se délie. Lui seul peut nous faire vivre cela.

Là, il implore le ciel et nos libertés : « Effata ! Ouvre-toi. » Et grandit alors l’Evangile quand de ville en ville le témoignage chrétien gagne la terre entière.

Laissons-nous conduire les uns par les autres à Jésus dans l’expérience première de la prière et de la catéchèse, par amour et pour l’amour, pour que l’amour gouverne ainsi tous nos actes et se répande, saisissant l’humanité dans la joie du monde nouveau, à commencer par ceux qui arrivent à Auteuil en ce mois de septembre.                                                                                     

 

Père Olivier Teilhard de Chardin

 

 

Homélie : Père Olivier Teilhard de Chardin