Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Menu

22ème dimanche du temps ordinaire

 

Nous sommes comme les prémices des créatures de Dieu
(Jacques 1, 18)

 

La vérité de cette parole nous apparaît quand nous prenons le temps du retour sur nous-même après le repos estival. Quel profit en tirer pour la mission du Seigneur ?

 

C’est vrai que nous sommes ce peuple sage et intelligent, dont le Seigneur est si proche, chaque fois que nous l’invoquons. Evidemment, cela n’apparaît toujours, comme en témoigne les échos de la rencontre des familles et du Saint Père en Irlande, dans la mémoire de notre honte. C’est que c’est malheureusement de notre cœur que jaillit l’impureté.

 

C’est cependant bien vrai que la parole nous constitue comme peuple saint, quand nous la pratiquons en vérité, et la vie quotidienne de notre communauté en témoigne. Je pense au chemin d’abandon et de confiance de ceux qui nous ont quitté cet été, Sylvie, Sophie et tant d’autres. Je pense au mariage de Charles et Rose-Christine, à la joie communiquée par les promesses et le service dans les camps scouts et guides.

 

En ces jours de rentrée, puissions-nous éprouver que tout est donné par Dieu, les présents les meilleurs, ceux de la création, et les dons parfaits, ceux de la rédemption, plus grands encore. Puissions-nous éprouver que tout part du cœur et recueillir en cette mémoire de l’été telle action, rencontre, parole qui suscite notre action de grâce et inspire notre mission.

 

Père Olivier Teilhard de Chardin

Homélie : Père Olivier Teilhard de Chardin

 

© Photo Catherine Chion Prions en Église