Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Menu

11ème dimanche du temps ordinaire

« Il en est du Règne de Dieu comme d’un homme qui jette en terre la semence. »

(Marc 4, 26)

 
Fin d’année scolaire… début de l’été… c’est le temps des  récoltes.

Nous avons jeté la semence, et c’est à la fois le temps de l’action de grâce et de l’espérance. Avec les parents, avec les ministres de l’évangile, tout spécialement Elisabeth Fruchart en charge de la catéchèse des enfants pendant tant d’années, avec les prêtres et diacres jubilaires, les diacres Jean-Pierre Chaussade et Henri Dugué, le Père Jean-Philippe Fabre, nous rendons grâce à Dieu pour le mystère de croissance observé dans l’éducation des enfants comme dans l’évolution de chacun de nous. Mystère de la croissance, mystère de la parabole.


« Nuit et jour, qu’il dorme ou qu’il se lève, la semence germe et grandit… » Quel mystère que celui de la croissance de nos êtres, de la maturation du petit d’homme vers la pleine stature de l’homme parfait, adulte, le Christ, et le Christ en son corps qu’est l’Eglise. Parfois, nous ne voyons pas, nous nous décourageons ou bien voulons maîtriser la croissance.

Ne soyons ni présomptueux, ni désespéré, car c’est à l’évidence le Seigneur qui donne croissance et fécondité. Emerveillons-nous plutôt devant les fruits invisibles de nos ministères ou de notre travail éducatif.

Nous coopérons, certes, demandons l’humilité de l’enfant qui reçoit tout du Père. Conversion du disciple.

Père Olivier Teilhard de Chardin 

© Photo Catherine Chion Prions en Église