Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Menu

3ème dimanche de l'Avent

Gaudete ! Réjouis-toi ! Troisième lumière dans la nuit d’hiver

 « Je tressaille de joie dans le Seigneur ! » Dimanche de gaudete : une troisième bougie est allumée à la couronne de l’Avent. Lumière de la joie, après celle de l’espérance allumée au premier dimanche : « Ah ! Si tu déchirais les cieux, si tu descendais… Tu es descendu ! » (Isaïe 63). Lumière de la joie après celle de l’appel à la conversion allumée au deuxième dimanche : « Comme il est écrit au livre du prophète Isaïe, ‘A travers le désert une voix crie : Préparez le chemin du Seigneur, applanissez sa route… Lui vous baptisera dans l’Esprit Saint » (Matthieu 3).

« Magnificat ! Mon âme exalte le Seigneur, exulte en Dieu mon Sauveur. » Pourquoi ce chant de Marie ? Parce qu’en elle s’accomplit la promesse de Dieu. Non pas loin de nous, dans une autre vie, dans un arrière monde, mais en notre monde, en cette vie déjà, en nous. Marie est fille d’Israël, femme de notre chair, pétrie de notre glaise. En Marie, c’est l’humanité qui se réjouit de l’Incarnation de Dieu. Joie de la foi.

 « Soyez toujours dans la joie, priez sans relâche, rendez grâce en toute circonstance. » Est-ce possible ? Est-ce raisonnable ? Beaucoup n’ont pas le cœur à cela. Aussi Paul précise-t-il : « C’est ce que Dieu attend de vous dans le Christ Jésus. » C’est dans la joie de l’alliance consommée entre Dieu et nous en Jésus Christ que cette joie se donne à éprouver. Greffée sur l’espérance, passée au feu de l’obéissance au commandement de l’amour, la foi introduit déjà dans la joie des noces. C’est sur fond de cette foi que s’allumera la quatrième bougie, lumière de la manifestation de Dieu, après celle de la joie de croire : « Je te salue, comblée de grâce, le Seigneur est avec toi… »

Père Olivier Teilhard de Chardin